FAQ – Chirurgie Esthétique


Pour vous ou pour les autres?

Décider une quelconque chirurgie esthétique n’est pas un acte de vanité et se préoccuper de son paraître n’est pas réservé aux sujets jeunes. Notre corps vieillit souvent plus vite que notre mental et nos projets. La chirurgie esthétique devient alors un moyen de garder une image de soi plus conforme à son ressenti.

Il faut garder à l’esprit que cette opération est d’abord pour vous ; même si elle peut améliorer le regard d’un époux, d’une épouse ou d’un employé. Il se peut même que votre entourage ne voit pas concrètement ce qui a été réellement fait mais qu’il change inconsciemment son attitude.

Ne pas oublier que le but est d’améliorer en tenant compte de l’âge, non d’atteindre une perfection absolue. Le degré de satisfaction sera d’autant plus grand que les objectifs seront plus réalistes et la motivation plus profonde.

Cette amélioration du paraître va améliorer l’estime de soi et procurer un mieux être qui dépasse largement la seule dimension esthétique.

Ya-t il des risques ?

Bien évidemment oui. Ce sont d’abord les risques inhérents à toute chirurgie auxquels viennent se rajouter les risques propres à la chirurgie esthétique.

C’est ce qui rend cette chirurgie plus exigeante encore en termes de moyens, de compétence et même de talent chez le chirurgien choisi.

Des complications ou un accident certes rare sont toujours possibles liées, à un terrain défavorable, que le chirurgien devra anticiper ou minimiser.

Mais au-delà même de toute complication, une déception est toujours possible. Elle sera le plus souvent liée à des espoirs peu réalistes et à une mauvaise compréhension mutuelle.

Un bon chirurgien se fera un devoir de réduire cette éventuelle insatisfaction par de petites retouches, tout en  restant dans des limites raisonnables.

Notre propos n’est pas de vous effrayer au  point de vous dissuader complètement. Chaque année des centaines de milliers d’interventions de ce type sont réalisées dans le monde en toute sécurité et sur des gens de tout âge. Néanmoins une rigueur de tous les instants et dans toutes les étapes est indispensable.

Y a t-il des garanties ?

Aucun chirurgien digne de ce nom ne peut garantir un résultat sans sortir des règles d’éthiques et de déontologie. Ce que les instances ordinales requièrent, ce sont des obligations de moyens et non des obligations de résultat.

Les obligations de moyens doivent se comprendre en termes de diplômes, de formation professionnelle continue, de temps consacré à chaque patient mais aussi en termes d’infrastructure et de matériel même si ce dernier est parfois extrêmement coûteux.