FAQ – Lifting


Les questions qui viennent tout naturellement à l’esprit sont : Un lifting, c’est quoi ? Pour quoi ? Pour qui ? Quand et Comment ?

Un lifting, c’est quoi?

Par définition :

Le face lift est une intervention chirurgicale qui vise à supprimer un excès cutané du cou et de la partie inférieure du visage. Elle efface les bas-joues, les plis nasogéniens et les cordes platysmales en retendant la peau et les tissus sous-jacents. Toutes actions qui dissimulent les méfaits du vieillissement.

Le vieillissement agit au niveau du visage, par une perte d’élasticité de la peau qui se ride et tombe selon le sens de la gravité.

Les bas-joue se créent par une perte de contour de la mâchoire et du menton.

Et si en plus, il ya un excès de graisse, toutes les conditions sont réunies pour former au niveau du cou, des cordes platysmales voire un disgracieux jabot.

La chirurgie plastique permet-elle de ressembler à quelqu’un d’autre ?

– Non ! Pas jusqu’à ce jour ! Ce que nous pouvons obtenir, ce sont de modestes changements qui vont dans le sens d’un rajeunissement, ou pour effacer certaines disgrâces.

– Un changement radical du visage n’est pas du domaine de la chirurgie esthétique mais plutôt de celui des greffes de visage.

– A ce jour, on ne les conçoit éthiquement que dans le cadre d’une reconstruction post traumatique complexe.

Un lifting, pourquoi  ?

Des séquelles d’Acné pourraient-elles disparaître grâce à un Lift ?

On pourrait penser que oui ! Malheureusement c’est non !

Pourtant en tirant la peau du visage vers l’oreille, on remarque que les cicatrices d’acné s’estompent au point de donner de faux espoirs.

En effet, un lift bien fait, n’est pas une tension permanente de la peau. Bien au contraire, ce sont les plans sous jacents, musculo- aponévrotiques qui sont remontés ; la peau devant s’appliquer tout naturellement sans tension. En cas de séquelles d’acné, l’effet de tension dû à l’œdème post opératoire s’estompe et les cicatrices d’acné réapparaissent au bout de quelques semaines.

Une information loyale, particulièrement chez de jeunes sujets psychologiquement fragiles, ne devraient pas entretenir une telle confusion.

En fait, c’est le laser Fraxel qui donne les meilleurs espoirs dans ces cas là. Nous le verrons plus loin.

Une gymnastique de la Face conserve-t-elle le visage plus jeune ?

Faire de l’exercice musculaire c’est contracter ses muscles. Or, c’est justement cela qui cause les rides : froncer les yeux pendant des décennies finit par créer les fameuses pattes d’oie ; la ride du lion résulte d’une tension soutenue ; soulever les sourcils finit par engendrer les rides horizontales du front ; etc.

Donc tout exercice supplémentaire au niveau de ces muscles va exagérer et accélérer les rides.

D’autres rides sont causées par des changements de la peau elle-même qui n’ont pas de lien direct avec la fonction  musculaire : perte d’élasticité et amincissement causées par l’âge, le soleil, l’exposition au tabac ou à d’autres toxiques.

Ainsi « tonifier » les muscles de la face ne va en rien tonifier l’aspect du visage ni raffermir la peau du cou. Pas plus d’ailleurs que toutes les méthodes de stimulation électrique, d’acupuncture, ou de stimulation magnétique ne pourront rajeunir votre visage.

Que penser du maquillage permanent ?

L’eyeliner est le plus fréquent des maquillages permanent. L’avantage qui vient à l’esprit est qu’il dispense d’une corvée quotidienne que certaines pensent ne pas pouvoir accomplir aussi adroitement.

Il faut toutefois se rendre compte qu’il s’agit d’un tatouage qui ne dit pas son nom, et qu’il aura, avec les années les mêmes inconvénients : des traits plus étalés et moins précis, une correction quotidienne souvent nécessaire qui maintient la corvée toujours présente, l’impossibilité de changer de couleur ou de modes, etc.

Un lifting, pour qui ?

Le Face lift est-il réservé aux femmes ?

Absolument pas ! Toutefois la présence de la barbe et de golfes temporaux dégarnis au niveau du cuir chevelu sont pris en compte pour le tracé des incisions.

Une obésité peut elle modifier le résultat d’un lift ?

En cas de surcharge pondérale, le cou est habituellement court et le visage assez rond. Le face lift aura donc peu d’effet. C’est plutôt la liposuccion du menton qui devient utile dans ce cas.

En revanche, un excès cutané avec des rides tombantes sera plus fréquent devant un cou long chez une personne maigre. C’est là que le lift sera plus efficace.

Un amaigrissement peut-il modifier le résultat d’un lift ?

Après une cure d’amaigrissement importante, le lift viendra en complément pour supprimer l’excès cutané ainsi créé, autant que pour encourager la personne à ne pas regrossir.

En revanche,  il n’est ni réaliste ni prudent de programmer une perte pondérale massive avant un lift.

Un lifting, quand ?

Un mini lift pourrait-il me faire plus jeune que mes 30 ans ?

Cette question paraît d’emblée saugrenue, et le bon sens à la lumière des techniques actuelles, nous fait rejeter vigoureusement cette dérive inacceptable.

Soyons clair ! Le lifting prophylactique n’existe pas encore. Et avant de proposer ce type de chirurgie correctrice, il faut que les stigmates de l’âge aient déjà fait leur œuvre.

A quel âge peut-on bénéficier d’un Face lift ?

Classiquement la plupart des liftings sont envisagées entre 45 et 65 ans. Toutefois cette fourchette peut s’étendre dans les deux sens : un sujet plus jeune avec une peau prématurément abîmée peut en bénéficier dès 40 ans ; et à l’inverse, un sujet en bonne santé peut en bénéficier au-delà de 70 ans.

Dans les deux cas, c’est l’aspect local qui importe : plus les méfaits de l’âge sont évidents et plus les indications vont s’élargir.

Le Face lift peut-il ralentir le vieillissement du visage ?

Logiquement non. Il ne peut qu’effacer les méfaits existants et non empêcher ceux à venir.

Toutefois, à l’occasion d’un lift la plupart des sujets améliorent drastiquement leur hygiène de vie, en supprimant tabac, alcool, et exposition au soleil.

Le tabagisme est-il nuisible au lift ?

Oui ! Bien évidemment ! D’abord parce qu’il gêne considérablement la cicatrisation cutanée par vasoconstriction et hypo oxygénation locale.

Mais aussi parce qu’il accélère tous les processus de vieillissement.

Combien de temps l’effet du lift peut durer ?

Classiquement, la réponse est dix ans. En fait tout dépend, encore une fois, de l’hygiène de vie adoptée : tabac, alcool, et exposition au soleil en premier lieu.

Une erreur serait d’exagérer les objectifs du lift en pensant les faire durer plus longtemps. Le résultat serait disgracieux, non naturel et tout aussi peu durable…

Quant pourrais-je retourner au travail ?

Certainement pas avant 8 jours. De préférence après deux semaines.

Ceci ne veut pas dire pour autant qu’il faut rester au lit sans sortir de sa chambre. Tout effort violent est proscrit mais une activité physique modérée est indispensable.

Que faire devant un double menton isolé ?

S’il s’agit d’une personne encore jeune aux environs de la trentaine, une simple liposuccion localisée peut suffire, car la peau encore élastique peut épouser de nouveau les contours.

A partir d’un certain âge, la liposuccion isolée peut être insuffisante, dévoiler un excès cutané et rendre l’aspect encore moins jeune. Dans ces cas le lifting s’impose dans le même temps.

Qu’est-ce que le Face lift ne peut faire ?

Une traction purement verticale a peu d’action sur des rides verticales.

Ainsi donc les petites ridules des lèvres autour de la bouche doivent être complétées par un peeling.

Le pli d’amertume et la ride du lion ne seront améliorés par un lift que si le chirurgien s’emploie, pendant l’intervention à augmenter les tractions latérales.

Enfin, au niveau des yeux, un abaissement des sourcils pourra bénéficier d’un lift fronto temporal, alors qu’un excès cutané des paupières supérieures ou des poches graisseuses des paupières inférieures relèvent de la blépharoplastie qu’on peut réaliser dans le même temps.

Le face lift doit donc être envisagé comme un élément incomplet dans une stratégie plus globale de rajeunissement du visage incluant le peeling et la blépharoplastie.

Peut-on rajeunir le nez ?

Un nez vieillissant a tendance à s’allonger et la pointe notamment, va tomber de façon plus évidente.

Une rhinoplastie corrigeant ces deux effets, peut donc donner un effet de rajeunissement parfois très spectaculaire.

Quel type d’anesthésie pour un lifting ?

Dans tous les cas, le patient sera endormi et ne se souvient de rien. Toutefois, il est possible de choisir deux options : avec ou sans intubation.

L’intubation, plus confortable pour le chirurgien et l’anesthésiste s’impose dès lors que l’on prévoit un sommeil long avec interventions multiples.

La  Neuroleptanalgésie sans intubation reste raisonnable pour des interventions plus courtes comme une blépharoplastie seule ou une simple pince.

Y-a-t-il des cicatrices après un lift ?

Oui, bien sûr ! Chaque fois que de la peau est incisée, des cicatrices sont inévitables. Tout l’art du chirurgien sera de dissimuler ces cicatrices dans les cheveux, les plis de flexion ou les zones inapparentes comme l’illustre le dessin ci-après.

 

 

Chez l’homme le souci sera différent : il faut éviter les golfes temporaux généralement dégarnis ou en passe de le devenir ; et éviter de reculer l’implantation capillaire de la barbe au risque de la faire plonger dans le conduit auditif externe.

Pour une liposuccion du menton, on peut sans trop de risque réaliser une poncture sous le menton qui ne sera visible que vue d’en bas.

De toutes façons quelque soit son siège, une cicatrice évolue : au début elle est rose et gonflée ; au fil des mois voire des années, elle peut s’atténuer au point de ne plus être visible.