L’Acide Hyaluronique


Aujourd’hui, le produit principal pour le comblement des rides c’est l’acide hyaluronique, notamment  pour les rides fines et profondes.
Il est disponible sous différents types de viscosité, adaptée chacune selon les besoins.
La production d’origine synthétique sans protéine animale, réduit considérablement les risques d’allergie et permet donc de s’affranchir de tests avant injection.
Une séance peut ainsi avoir lieu très rapidement et ne dure qu’une demi heure.

Pourquoi l’acide Hyaluronique?

C’est un constituant normal du tissu conjonctif capable, comme une éponge, de retenir l’eau.
Isolé initialement à partir de l’œil, il se présente comme une gelée vitreuse et transparente.

Chez le sujet jeune, l’acide hyaluronique se trouve en grande abondance, mais cette proportion diminue avec l’âge. Ainsi, à 50 ans chez l’être humain, le capital en acide hyaluronique est moitié moindre que chez l’enfant.

En utilisation esthétique, et en particulier au niveau de la peau, l’injection directe d’Acide Hyaluronique va provoquer un effet « rajeunissant » en augmentant la rétention aqueuse donc le degré d’hydratation, d’élasticité et de souplesse.

Est-ce le seul produit disponible ?

On est tenté de dire oui en l’état actuel des choses.

a) Le collagène qui est aussi un constituant naturel du tissus conjonctif longtemps utilisé comme produit de comblement des rides, semble définitivement détrôné par l’acide hyaluronique car il est d’origine animale et donc susceptible d’entraîner des allergies graves et nécessitant des tests avant injection

b) Les produits non résorbables : sont à bannir selon le principe de précaution.

– En effet, pour pallier à l’inconvénient de recommencer régulièrement les injections, certaines firmes tentent de mettre sur le marché des produits non résorbables ou lentement résorbables en 2 ans voire plus comme :

  • La silicone sous forme de gel injectable
  • Le Goretex,
  • Les plexiglas médicaux faits de microsphères ou de microparticules,
  • Les PMMA.

– Ces produits injectables utilisés pour ourler des lèvres, remplir des pommettes ou combler des rides sont tous relativement récents sur le marché. Il y a peu d’études cliniques probantes à leur sujet et de nombreuses réactions secondaires comme des granulomes inflammatoires, des nécroses ou des micros abcès sont fréquemment signalés.

– En réalité, l’effet recherché devient un inconvénient majeur quand le résultat est exagéré ou que le produit est mal toléré, ce qui peut poser de sérieux problèmes pour le retirer.

– A l’opposé un produit résorbable a l’avantage de s’estomper en quelques mois et donc de ne pas entraîner des conséquences fâcheuses à long terme pour le patient si le résultat n’est pas satisfaisant. Aussi notre pratique, conformément à la législation en France, se limite aux produits résorbables éprouvés, et en l’occurrence à l’acide Hyaluronique.

Où  sont les zones de la peau, qui peuvent être injectés à l’acide hyaluronique ?

Schématiquement surtout la partie inférieure du visage

– Sillons nasogéniens
– Plis péribuccaux (autour de la bouche)
– Commissures labiales (plis d’amertume, de part et d’autre de la bouche vers le menton)
– La ligne du pourtour des lèvres (galbe)

Mais aussi :
– dans les séquelles d’acné
– et les cicatrices traumatiques.

Pour la partie supérieure du visage, il viendra surtout en complément du Botox
– Les rides du lion (espace entre les sourcils)
– Les rides en étoile au bord externe de l’œil
– Les rides horizontales du front

Qui peut bénéficier de l’Acide Hyaluronique ?

Les indications sont larges, dés que le besoin se fait sentir. Il existe cependant des contre indications que nous respectons systématiquement :
– La grossesse.
– Un diabète instable.
– Les maladies auto-immunes
– Les maladies cutanées (les faire traiter d’abord)
– Une prédisposition aux chéloïdes, notamment chez les peaux noires.
– L’hypersensibilité à l’acide hyaluronique, quoique très rare en raison de son origine synthétique, n’est pas complètement exclue et doit être respectée le cas échéant.

Sous quelle forme utilise-t-on l’acide hyaluronique ?

Le produit se présente sous forme réticulée ou non réticulée.
– La forme réticulée, plus performante, trouvera de meilleures indications quand on recherche un effet volumateur pour de grands comblements.
– La forme non réticulée trouvera de meilleures indications pour les très fines ridules.

Dans sa forme pure, il se présente comme un gel hydrophile qui attire l’eau et se mélange à l’acide hyaluronique de notre derme pour lui redonner son volume initial.
– Il peut être associé à une prie orale de Vitamine C qui l’aide à mieux pénétrer dans le tissu conjonctif.

  • L’Anesthésie locale : plusieurs options sont possibles :
    • Application de crème EMLA 30 à 45 minutes avant la séance, mais son effet est variable.
    • Injection endobuccale, comme chez le dentiste, mais l’effet est trop prolongé.
    • Injection cutanée préalable d’un anesthésiant, en particulier pour le contour des lèvres, mais la douleur de l’anesthésiant est parfois supérieure à celle de l’acide Hyaluronique
    • De fait, de nombreux praticiens en accord avec le patient, abandonnent toute anesthésie.
    • La tendance la plus prometteuse étant les préparations en usine d’acide Hyaluronique mélangées avec un anesthésiant.

Comment injecter l’acide Hyaluronique : rétrograde ou multi-poncture?

Sous la forme d’un gel transparent dans une seringue montée d’une très fine aiguille, en intradermique. Le traitement de la ride à l’acide hyaluronique est en général facile, les résultats sont visibles immédiatement et ne laissent pas de cicatrices.

L’injection rétro-traçante.

– C’est une injection unique sous la ride en se laissant guider par sa géométrie du sillon. Le produit est injecté alors que l’aiguille se retire doucement vers le point de pénétration de la peau.
– Le même point d’entrée peut servir à faire quelques injections en rayons de roue de part et d’autre du sillon afin de retendre les berges de ce dernier.
– Le coussin injecté sous la ride regonfle les tissus et les berges retendues tirent sur la ride. Le résultat est une ride comblée, les tissus situés juste au-dessous d’elle étant remontés au niveau de la peau non ridée avoisinante. La mollesse des tissus situés sous la ride a maintenant disparue, l’épiderme repose sur un derme regonflé.

La seconde méthode, en multi-poncture.

– C’est une succession de points d’entrée par lesquels de petites gouttes de produit sont injectées dans l’épaisseur de la peau, sous la ride.
– Cette méthode peut entraîner, si le produit est incorrectement injecté, de petites boules de produit mal étalées. Cela se traduirait par des petites aspérités visibles à la lumière frisante. En cas de sur correction, le massage de la zone sera très utile pour aplanir l’aspérité.

Que se passe-t-il après une injection d’acide hyaluronique ?

– Il peut y avoir des rougeurs temporaires. Elles disparaissent au bout de 24-48h.
– Un léger œdème peut exister ; il sera lui aussi temporaire. Toutefois il peut être réduit si, juste après l’injection de petits glaçons sont placés sur les zones traitées.
– D’autres effets secondaires ont été rapportés : douleurs au point d’injection, démangeaisons, décoloration et sensibilité au point d’injection. Ils ne durent pas plus de 2 ou 3 jours.
– Dans de très rares cas, < à 1 pour 2000, des réactions d’hypersensibilité ont été signalées : œdème au point d’injection débordant sur les zones voisines, rougeurs, et des réactions acnéiformes.

Combien de temps dure le résultat ?

  • En moyenne 9 mois, mais en fonction du produit utilisé, les résultats peuvent se prolonger jusqu’à 12 mois.
  • Une visite d’entretien annuelle est conseillée pour jouer sur l’effet cumulatif du produit, si bien qu’une seconde séance, au bout de 9 mois environ devrait utiliser moins de produit.
  • La plupart des patients choisissent d’effectuer leur seconde séance entre 6 et 12 mois après la première.